Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-02-19T19:47:24+01:00

Fausse couche, grossesse extra utérine: les signes

Publié par Coralina

Ayant vécu deux FC, et étant en contact avec d'autres filles qui en ont vécu, je peux évoquer ici les signes qui, isolés ou a fortiori combinés, doivent amener à une certaine vigilance. Cependant, je ne peux qu'insister auprès des futures mamans angoissées: des pertes rosées ou marrons en début de grossesse ne mènent pas forcément vers une FC! Vigilance, oui, défaitisme, pas forcément. Alors, les signes:

FC très précoce:

-Test faiblement positif pour l'âge de la grossesse (encore faut-il être sûre de sa date d'ovulation, hein. Et savoir que certaines grossesses partant d'un petit taux arrivent à terme)

-Taux de HCG qui ne double pas en 48h. Ca, je ne vous cacherai pas que ce n'est jamais très bon signe. Pour ma première grossesse, il doublait pourtant en 72h et ça a été insuffisant. Avant de pouvoir voir l'embryon à l'écho, le contrôle du taux de HCG reste le diagnostic le plus fiable, symptômes ou pas de FC (je n'en avais pas).

-Disparition progressive des symptômes de grossesse. (Là encore, pour ma première FC, les symptômes sont restés un moment, tant qu'il y a de l'HCG).

-Saignements; même si toute perte n'est pas synonyme de FC, c'est à surveiller. Notons que pour une FC, les pertes sont quasi constantes et virent progressivement au marron foncé/rouge.

-Douleurs intenses: on lit ça partout, pour ma FC1, je n'ai rien senti. Une contraction, et basta. Pourtant les pertes ont commencé bien avant mais zéro douleur. Donc à voir. Et vice versa, des femmes enceintes sont effrayées lorsqu'elles ont mal, mais le plus souvent ce sont des douleurs ligamentaires car l'utérus travaille déjà pour faire de la place à bébé. Si le taux est bon, pas de panique!

-> A retenir donc: en cas de suspicion de FC très précoce, seul un contrôle du taux de HCG toutes les 48h pourra permettre de poser un diagnostic (on ne voit rien à l'écho avant 2000 ui d'HCG). Celui-ci doit finir par chuter. Tant qu'il ne descend pas, la GEU reste envisageable et la vigilance de mise! Même lorsque le taux chute, il faut surveiller jusqu'au retour à zéro, afin d'être sûre que tout est parti. Un morceau de placenta qui reste peut mener à une infection, donc des conséquences graves! (Si je précise ça, c'est parce que tous les gynécos ne sont pas aussi sérieux dans les suivis de FC).

Fausse couche précoce:

Toute FC avant douze semaines d'aménorrhée est considérée comme précoce. Après 12 SA, le risque de FC passe de 10-15% (chez une femme lambda, sans antécédents) à 1%. Inutile de préciser que le Saint Graal pour moi, ce sont ces douze semaines. Dans ce laps de temps, d'autres signes peuvent s'ajouter, prêtant à rester attentive:

-Un embryon plus petit que l'âge de la grossesse à l'échographie. Si vous connaissez avec certitude le jour de votre ovulation (considéré alors comme le jour de la conception), voir un embryon de deux semaines "plus jeune" à l'écho n'est pas très très bon signe.

-Un embryon présent mais pas de battements cardiaques à 7 SA. Pas très bon non plus, à recontrôler.

-Un sac mais pas d'embryon à 5-6 SA. A recontrôler mais ça pourrait être ce qu'on appelle un "oeuf clair", un embryon ayant très précocement stoppé sa croissance bien que le sac soit là.

-> A retenir donc: pas de diagnostic clair sans une échographie qui montre une disparition de l'embryon ou un coeur arrêté. Les miracles arrivent quand même. Après, comme mentionné précédemment, l'évacuation complète de l'oeuf est à contrôler!

Risque de grossesse extra utérine, VIGILANCE:

La grossesse extra-utérine, c'est lorsque l'oeuf se s'implante pas dans l'utérus: il reste souvent bloqué dans les trompes, mais peut aussi s'implanter sur les ovaires, par exemple. Dans ces cas, non seulement la grossesse n'est pas viable mais en plus dangereuse car le grossissement de l'oeuf peut endommager parfois de manière irréversible les organes! C'est plus rare qu'une FC mais ça arrive, d'où l'intérêt d'un contrôle assidu des HCG et des échographies. Voici les symptômes les plus fréquents:

-Une évolution anormale des HCG: souvent ils augmentent, mais de manière irrégulière. Cela peut bien doubler, puis moins, puis à nouveau bien. L'évolution est fréquemment en "yoyo".

-Des douleurs violentes, localisées d'un côté: là encore, à prendre avec des pincettes. Ma mère a fait une GEU qui s'est très mal terminée en n'ayant aucune douleur.

-Des pertes de sang peu abondantes, souvent foncées. A nouveau, ma mère n'a pas eu. De même qu'on peut avoir ça pour une fausse couche "simple".

-Un embryon non visible dans l'utérus à l'échographie. Si votre taux de HCG est supérieur ou égal à 2000 ui, on doit distinguer quelque chose dans l'utérus!

-Un épanchement ou une masse ailleurs. Cela peut être anodin, mais si ça se combine avec les signes précédemment mentionnés, en général, le diagnostic est confirmé.

-> Attention: une GEU non diagnostiquée (ou trop tardivement) peut amener à une rupture de la trompe (ce qui est arrivé à ma mère) qui est alors perdue, sans parler de l'hémorragie qui en découle. C'est donc à prendre extrêmement au sérieux!

Voir les commentaires

commentaires

Alissa 27/05/2017 21:08

La fibrome est une chose vraiment perfide qui peut arriver à chacune.
Ma fibrome fut découverte par hasard au cours des analyses chez ma gygy. Je me plaignait à des problèmes d’infertilité. Et depuis certain temps le règles sont devenuent plus abbondantes que d’abitude. Pourtant je n’aurais jamais immaginé que ce sont les symptomes d’une fibrome !!! Aie, j’étais effrayé par cette nouvelle.
Bien-sûr, mon medecin m’a fait savoir que c’est une tumeure non cancereuse. Donc tout sera bien pour moi, pas de raison pour s’inquièter etc. Mais je me suis affligé car je planifiais mon deuxième enfant. Et en ayant une fibrome tout devient plus compliqué.
Je prends les pilules contraceptives depuis toute ma vie adulte. Et je crois que cela a joué le plus ici. Car meme si les causes définitves n’ont pas encore été rélevées pour l’apparition des fibromes, le niveau hormonal reste le facteur principal. A mon avis.
Ma premiere grossesse se déroulait naturellement à chaque étape. Je n’avais aucune complication ni pour la conception, ni pour la grossesse. Alors avoir retrouvé cette fibrome était la douche froide pour nous. Je pensais que les fibromes n’apparaissent que par hérédité. Et ma mère n’a jamais eu ce problème, ma grand mère aussi. Une vraiment mauvaise surprise pour moi !
Déjà notre couple était en 2 ans d'essay de bb 2. Après que le fibrome fut découvert, mon médecin m’a conseillé d’enlever le fibrome avant de faire recours à fiv . Parce que ce fibrome donne une grande possibilité de faire une fausse couche. Aussi les traitements hormonaux au programme de fiv la feront grandir. J'ai suivi le traitement endovasculaire en France. Après que je me suis complètement rétablie j’ai fait deux fiv. Hélas ce sont étés deux essais infructueux!
Après ça j’ai changé la clinique. Mais suite à cette démarche j’ai eu une fc car le fibrome a rétabli après le traitement ! Maintenant elle a moin de volume, par rapport à celle que j’ai oté. Mais elle m'empeche toujours la fécondation naturelle et meme pour fiv c’est 50/50 pourcent de la chance. Comme ça j'ai changé 2 cliniques pma en France ayant 3 Fiv sans résultat. La troisième fois j'ai eu la fausse couche... Une expérience riche en FAIL ! Mince ! Des fois ça me fait rire à quel point on peut etre « prudente » !
De plus la dernière fiv m’a donné la réserve ovocytaire épuisée ! Et le niveau de l’AMH est arrivé à 1,6. C'est un coup très fort pour moi. Car maintenant je peux avoir un bébé seulement grace à une donneuse d’ovocytes. En France on m’a réfusé l’accès à fiv don à cause de l’age.
Je me suis alors tourné vers l’Espagne. Il y a des choses qui me préoccupent parmi ce que permet le don d’ovocytes. Par example la possibilité de choisir le sexe de l’enfant ou couleur des cheveux etc. Bref les choses qui sont loin d’etre tolérantes envers la nouvelle vie tant attendue par ses parents. Chez nous le don ne permet pas ces choses. Mais il faut admettre que le don en France ne permet aussi l’accès aussi libre et vite que celui à l’étranger. La situation libre jusqu’à la folie existe en Ukraine (Est de l’Europe). Là l’age limite pour acceder au dossier fiv don n’existe pas. Donc une femme de n’importe quel age peut faire fiv don là bas.
Pour moi c’est étrange, mais en meme temps c’est la possibilité pour autant des femmesdevenir heureuses. Vouloir un enfant et ne pas pouvoir tomber enceinte torture la femme. Je l’ai appris très bien. Et meme si je n’aime pas tout dans les possibilité offertes par le don, je fais confience à la conscience de chacune des nous.
Je me demandais aussi à quel point mon enfant me ressemblera au cas du fiv don ? Tous les sites me rassurait que la donneuse sera choisit au plus proche à mon phénotype. Mais après avoir fait ma photo pour la procédure du choix d’une donneuse, j’ai vu quelques femmes qui sont vénue pour donner leur cellules... Et je doute que les médecins s ‘en occupent beaucoup de ma ressemblance ! Tel a été mon impression. Pour cette raison j’ai continué à chercher d’autres cliniques. Et voilà que je suis tombé par hasard sur une clinique en Ukaine. Ce pays absurde dont je parlais avant. Cette clinique m’a attiré par une vidéo sur le programme du choix de la donneuse. Ils on une application spéciale pour ça. Consultez sur youtube la clinique Biotexcom. La c’est expliqué super précis. Moi j’ai du mal à le faire car je n’en suis pas spécialiste. Et puis le coût du don est inférieur par rapport à celui de l’Espagne ou Grèce. Les finances on joué aussi car au cours des traitements de la fibrome on a dépensé une ronde somme.
Donc la j'ai pris la décision assez courageuse. Et j’ai contacté ce centre pma, toujours craignant de faire une betise à vrai dire. Etonnant mais ils ont le service client en français. Suite à une consultation j’ai pris un rdv avec le médecin.
Je fus acceptée pour le dossier de Fiv don. La fortune m’a finalement souris quand j'ai eu mon + pour la grossesse. Dans 9 mois j’ai accouché ma deuxième fille par césarienne.
C’est un grand cadeaux de finallement avoir deux filles ! Je souhaite bon chance à tous ceux qui ont rancontré l’obstacle de l’infertilité. Il faut aller jusqu'au bout et croyez moi ça vaut la peine pour etre mere.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog