Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-03-08T20:08:22+01:00

L'éloignement d'un rêve

Publié par Coralina

Il y a un an je découvrais que j'étais enceinte. Mon bébé devrait avoir trois mois aujourd'hui. A la place, retour à la case départ, même plus en arrière puisque je compte désormais deux fausses couches à mon actif.

Il y a encore quelques mois, avec mon chéri on prévoyait aussi en fonction de bébé: achat de la maison, budget, voyages...Oui, mais selon bébé.

Il y a un an, je faisais attention à moi: mon corps était celui qui allait donner la vie, je devais en prendre soin, en faire un nid parfait et accueillant.

Il y a encore quelques mois, je continuais de faire un peu attention, surtout en fin de cycle: et si bébé s'était niché? Je me ménageais car je savais déjà que porter la vie n'était pas quelque chose d'évident pour mon corps.

Et il y a maintenant...

Maintenant j'encourage mon homme à ne pas prévoir selon ce bébé qui risque de ne pas se montrer avant un bon bout de temps. Vivons comme un couple qui n'envisage pas d'enfant, ça fera moins mal de ne plus voir cette si grande place désespérément vide. On fait nos travaux, on prévoit notre voyage et basta.

Maintenant, je traite mon corps avec un tout petit peu plus d'égards qu'avant tout ça, mais guère plus. Si je veux rentrer les bûches de bois, je le fais. Pourquoi me ménager? Bébé a 99.99% de chances de n'être accroché que dans mon esprit. On m'invite à l'apéro et j'en suis à deux jours de mes règles? Hé bien non, je ne donnerai pas dans le sans-alcool pour la même raison que cité précédemment. Evidemment que si je me découvrais à nouveau enceinte toutes les règles de bienséance reviendraient dare-dare mais en attendant, stop!

En fait, il s'agit juste d'un détachement impressionnant. Une partie de moi n'y croit déjà plus. Je serai mère un jour, les chances sont grandes, mais pas dans l'immédiat. Je me vois déjà embarquée dans plusieurs années de merdes en tout genre alors autant relâcher du lest dès maintenant. C'est étrange ce sentiment, ce détachement, moi qui ai toujours tant voulu être maman. Mon chéri, lui, reste toujours à fond dedans mais moi, ce rêve devient flou, je ne m'y vois pas, avec ce nourrisson dans les bras, au ventre rond et plein, souriante avec un enfant à ma main. Ces images aux contours si nets deviennent incertaines, lointaines, irréalistes.

Même au cycle dernier, ce petit test qui sortait un semblant de positif n'a pas éveillé d'euphorie en moi. Non, juste une crainte de nouveaux ennuis, d'un nouveau deuil, puis cette voix désagréable (mais finalement réaliste) qui me soufflait que je n'étais pas du tout suffisamment fertile pour être déjà enceinte! Que la prochaine grossesse, vu notre rapidité à concevoir, pointerait le bout de son positif vers octobre. Test positif le 10, fausse couche le 11.

Désabusée, désillusionnée, désoeuvrée et encore plein d'adjectifs au sagréable préfixe privatif -.

Oh, cependant, je reste une jeune femme au côté fou-fou qui arrive (encore) à trouver des points positifs à ne pas être mère (ni enceinte) (ni dans l'espoir immédiat d'être enceinte) (ni...non, en fait, ça suffit):

-Mettre la musique à fond dans la voiture, monter en vitesse dans les routes désertes de campagne, et dans cette douce euphorie me dire que je suis responsable de ma seule vie.

-Faire des nuits de 10h le week-end.

-Avoir une vie sociale épanouie (parce que sans ça, mon trépas est proche)

-Me délester d'une journée difficile au travail avec une bonne bière.

-Trouver niais les rayons bébés dans les magasins (oui, bon, on s'épargne comme on peut).

-Manger et boire ce que je veux.

-Me prendre un bon livre, m'avachir sur le canapé, finir ledit livre.

-Les sorties improvisées: allez chéri, zou, on se fait un resto-ciné!

-Faire le ménage avec la musique bien forte dans la maison.

Oh, et il y en a beaucoup d'autres que j'essaie de ressortir de mon quotidien. Parce que ça aide à tenir dans les périodes en dé-. Faut bien.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog