Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-09-07T13:56:24+02:00

Quand les maths nous lâchent

Publié par Coralina

Avouons qu'au bout de presque deux ans d'essais, on ne croit plus trop au destin, aux heureux hasards et autres. Quoique...

Disons que ma grossesse 1 est intervenue au 4ème cycle, quelle chanceuse j'étais à l'époque! Du coup, au cycle 4 après ma FC, j'y ai mis tous mes espoirs. Vains, bien entendu puisque ce n'est qu'au 8ème cycle qu'il s'est passé un semblant de quelque chose. Mais, incorrigible naïve que je suis parfois, j'ai espéré (un tout petit peu) pour mon cycle 8 post FC2! Soit celui d'août. Je n'y croyais pas autant que la première fois, on retient la douche froide, mais je me disais que huit cycles, ça fait quand même assez long pour espérer une petite récompense. Mais non, ce cycle fut aussi désespérément négatif que ses innombrables copains. Une conclusion s'impose: plus je fais de fausses couches, plus je galère à retomber enceinte! Surprise? Pas vraiment. Pas quinze mille possibilités hélas: soit on a un souci qui, apparemment, s'amplifie soit le psycho a pris le dessus et j'ai tellement peur d'une nouvelle FC que je bloque toute grossesse. Pas impossible, pour être franche. Je préfère garder mon utérus vide de vie et d'espoir plutôt que d'y croire à nouveau pour me reprendre une troisième baffe.

Comment je me sens? J'ai tout connu, en presque deux ans d'essais: l'insouciance, la joie, le désespoir profond, la colère, la révolte, l'indifférence...En ce moment, je suis plutôt du côté de l'indifférence. Je ne l'explique pas, il n'y a eu aucun déclic, je n'y ai pas réfléchi, on en a pas plus parlé que ça mais quelque chose s'est fait en moi. Un quelque chose qui fait que progressivement, l'idée de pouvoir tomber enceinte naturellement et mener une grossesse à terme s'est éloignée, a quasiment disparu. Ce pincement horrible en voyant des femmes enceintes s'est largement atténué, mon coeur ne palpite plus lorsque je fais un test, je ne me projette plus du tout en tant que mère. Rien, nada, mon inconscient passe doucement à autre chose. Un moyen de se préserver? Peut-être, ou alors une conscience claire de ce qui est dur à admettre: statistiquement, mes chances de donner naturellement la vie s'amenuisent mois après mois. On fait avec, et on cherche pourquoi.

C'est ainsi que vendredi 11, je passerai enfin mon hystérosalpingographie. J'en ferai un récit détaillé ici, afin que les femmes qui doivent y passer sachent un peu où elles vont. Ma gynéco a placé pas mal d'espoirs en cet examen, pour elle s'il y a un problème, il est dans mon utérus qui semble rejeter tout embryon très vite. Après mon chéri fera un spermogramme, il accepte sans rechigner, il sait que c'est important et, comme il le reconnaît, moi mes examens sont désagréables voire douloureux alors que lui, c'est seulement gênant. Puis il veut savoir, malgré la crainte que ça lui inspire. On va continuer de chercher et ça me va très bien de ne pas retomber enceinte avant de savoir. Je ne veux plus d'un début de grossesse angoissé et foireux. Je veux que la prochaine démarre bien et le plus sereinement possible. Je veux qu'on sache pour avancer, tout simplement.

Voir les commentaires

commentaires

LC 09/09/2015 12:04

Merci ma belle, j'espère connaître la même issue que toi, mon Jean-Félix s'est suffisamment fait espérer!

enviedefraise 09/09/2015 08:42

Tu avances LC, c'est le principal. Courage pour cet examen. T'es une warrior ma poulette! Et tu l'auras ta crevette. Tu le mérites tellement!

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog