Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-12-01T15:57:20+01:00

Les 99% ont gagné!

Publié par Coralina

Moi qui ne calculais plus, ça a repris de plus belle...

"J'ai eu mal au ventre vers J9, J12, J14" et "J'ai commencé à avoir mal aux seins vers J18" ainsi "j'ai dû ovuler vers J14-15"

Ma cervelle depuis toujours fâchée avec les maths, peu importe leur forme, se met en branle: le J1 était le 5 novembre, donc j'en suis à J...26"

Soit présumé 11-12 dpo, minimum. Il n'était donc pas déraisonnable de tester. Surtout que mon homme, sans avoir eu vent de mes symptômes par-ci par-là était étrangement persuadé que j'étais enceinte. Mes seins ont une forme différente, affirme-t-il. Il me rappelle fièrement qu'il a eu ce pressentiment pour mes deux grossesses, je suis oppose avec insolence qu'il l'a aussi eu lors d'un cycle banal.

Bref, je ne voulais pas que mon chéri s'attache à cette idée dans le vide, encore une fois, une 11ème depuis ma dernière fausse couche. J'ai testé en sachant que j'avais 999 chances sur 1000 que ça reste blanc, comme ces onze derniers mois. Bingo, négatif, encore, toujours, logique.

Ce négatif ne m'a quasiment rien fait. Je l'ai contemplé, n'ai pas tourné le test sous tous les angles possibles, n'ai pas prié un dieu inexistant, n'ai même pas senti mon estomac se serrer, la déprime revenir, seule fidèle, avec mes règles. Non, j'ai pris le test, l'ai regardé, l'ai jeté. Comment pourrait-on espérer autre chose? "L'infertilité secondaire" de mon dossier brille genre néon dans mon esprit. Tu. Es. Infertile. Voire stérile, au train où ça va. Tu. Ne. Seras. JAMAIS. Mère. Punie, c'est comme ça. Il y en a bien qui sont maltraités, qui vivent dans la misère, dans la guerre, avec la maladie, bref, on compte les injustices sur terre en dizaines de milliards alors bon, une pauvre infertile en plus, hein. On trouve toujours pire que soi.

Mon homme est prêt pour le spermogramme. On en parlait ce week-end en voiture. Il n'a habituellement aucun mal à diriger les démarches, prendre les choses en main, passez les coups de fil, tout ça. Je ne suis pas soumise, dis non lorsque quelque chose me déplaît, mais sais qu'il fait bien les choses. Seulement sur ce terrain-là, il s'en remet à moi. S'il n'avait pas appelé, c'est parce qu'il attendait mon feu vert, LE bon moment du cycle. Bon, n'ayant pas ciblé mon ovu, loupé, quoi. Mais il se sent prêt, on a besoin de savoir et de pouvoir avancer. Enfin, lui oui. Moi, j'ai probablement besoin de savoir mais ne me sens plus du tout la foi de rembaucher pour un nouveau combat, avec tous les échecs essuyés en deux ans. Si la porte de la PMA doit être poussée, il va falloir que lui m'y amène parce que moi, je suis (toujours) à bout.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog