Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-04-20T13:53:14+02:00

Muettes et fragiles

Publié par Coralina

A toi, femme fertile, mère comblée,

Tu es heureuse d'avoir pu donner la vie. Tu hurles ton bonheur au monde entier, abreuves les réseaux sociaux d'images et de photos diverses louant ta maternité épanouie. Tu exposes fièrement la frimousse de tes enfants, organises des fêtes, bref, tu es une maman comme tant d'autres... Tu n'imagines pas une seconde que, cachées dans l'ombre, muettes et fragiles, des tas de femmes en mal d'enfant se prennent une claque par petit bonheur exposé. Comment pourrais-tu le savoir?

Faire un enfant, c'est facile, et si beau. Un acte d'amour, un moment romantique, fusionnel et, dans les six mois à peine, la bonne nouvelle. Tu es si heureuse! Tu mets en scène l'annonce à l'homme de ta vie, celui qui va devenir père. Tu as déjà envie de partager ta joie avec le monde entier. Faire un enfant, c'est beau et c'est simple. Tu n'envisages pas une seconde que, muettes et fragiles, on est si nombreuses à avoir pleuré sur un nombre incalculable de tests négatifs, de retours inlassables des règles, des semaines, des mois, des années. Tu ne t'es jamais interrogée sur votre fertilité, bébé arrive parfois avant même que tu l'aies attendu! D'ailleurs, pour cette même raison, je t'en prie, ne dis jamais à une infertile que c'est parce qu'elle "y pense trop". Tu n'as pas eu le temps de pleurer des années durant, à compter les mois depuis le début, à te dire que, c'est sur, quelque chose ne va pas, que tu es le 1 couple sur 6 qui n'y arrivera pas seul.

Comment imaginerais-tu que, après des années de vaine attente, tu apprendrais que ton bébé ne serait conçu qu'au fruit de traitements divers, plus ou moins lourds, avec un taux de réussite qui ne dépassera jamais les 40%? Que, pour être simplement mère, tu doives renoncer à ta pudeur pour passer de nombreux examens désagréables, que tu endureras des doses d'hormones de synthèses des semaines durant, qu'au mieux ton bébé sera fait chacun de votre côté, puis inséminé, au pire dans un triste laboratoire? Que ressentirais-tu si, chaque matin, tu te réveillais avec cette peur sourde mais omniprésente: et si je n'étais jamais mère? Arriverais-tu à te représenter ta vie, sans enfant? Non, bien entendu, tu n'y as jamais pensé, et, bénie sois-tu de Dame Nature, soit-disant si bien faite, tu es maintenant à l'abri de ce genre de pensées.

Par pitié, ne fais pas semblant de comprendre, ne sers pas à ton amie infertile des banalités comme "c'est que ce n'est pas le moment, bébé viendra tôt ou tard...". Qu'est-ce qui définit le moment opportun, si ce n'est la réserve ovarienne d'une femme, qui chute inexorablement dès 25 ans, entamant un peu plus son infertilité? Bébé viendra? Qu'en sais-tu? Toi il t'a suffit d'un orgasme pour que bébé vienne. Ton amie est peut-être déjà passée par des mois de traitements, plusieurs passages au bloc, le tout après des années de désespoir, rien n'est jamais gagné pour elle. Jamais...

Tu ne peux pas comprendre, parce que toi tu as été épargnée. Tu peux juste être un peu présente, un petit "vous en êtes où alors, ça avance?" pourrait suffire. Et, s'il-te-plaît, sois un peu plus retenue sur ton bonheur quotidien. Je n'exposerais pas à outrance mes photos de mariage à une amie qui vient de se faire quitter par son homme.

Coralina, une infertile parmi tant d'autres... Muette et fragile.

Voir les commentaires

commentaires

Coralina 25/04/2016 15:24

Merci ma German! <3

Germangirl 25/04/2016 12:54

oh mon Dieu je pleure....

merci.... je ferai lire ton texte à la prochaine Occasion....

Coralina 23/04/2016 14:53

Je te remercie pour ton honnêteté. J'ai l'air probablement très geignarde et éternellement insatisfaite ici, mais ce n'est pas ce que je suis au quotidien, loin de là. L'infertilité et les FC m'ont considérablement changée. Je sais que la maternité n'est pas chose simple, j'ai l'occasion de voir ce que cela donne chez toutes les autres. Cependant, je pense que ramer autant pour enfin donner la vie, les fausses couches, l'univers de la PMA, aide à relativiser beaucoup des désagrément qui suivent ensuite. Bébé est là, c'est dur, mais on relativise.

Charlotte 23/04/2016 10:25

J'ai beaucoup hésité avant de te mettre ce commentaire. Je comprends tout à fait tes émotions et ta tristesse même si tu en doutes car je suis une mère fertile selon tes propos. Je voudrais juste te mettre en garde face au bonheur que tu décris à attendre un enfant et avoir un enfant. Oui c'est une chose magnifique mais mais y a pleins de moments difficiles, douloureux, décourageants ect. J'ai peur que lorsque tu vas être enceinte que tu sois déçue d'avoir encore des peines et des difficultés. C'est juste mon expérience qui parle là. Bon courage à vous.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog