Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-04-29T19:24:32+02:00

Schizophrénie ou hormones en délire?

Publié par Coralina

Bon, c'est décidé, lundi je refais une PDS. Pourquoi? Parce qu'un taux pile dans la moyenne, c'est déjà rassurant en soi (et inédit de chez inédit) mais pas suffisant pour apaiser mes angoisses: même si en calculant, il correspond parfaitement à un doublement toutes les 48h depuis 5-6 dpo (jours où j'ai eu mal), un nouveau dosage m'assurera qu'en effet, tout roule (toujours). J'en ai besoin. S'il est bon, promis, juré, craché, je n'en referai plus et attendrai sagement la première écho. S'il est bof, je pleure toutes les larmes de mon corps et renonce un temps à poursuivre le combat. Ouais, rien que ça. Alors la cigogne a plutôt intérêt de se montrer pour une fois sympa avec moi, sinon je rends mon tablier!

L'euphorie du joli taux inespéré retombée, je suis tombée dans une alternance morale épuisante. Déjà que je suis épuisée de base, ça n'arrange rien. La fille épuise s'épuise elle-même. Je passe plusieurs fois par jour d'un désespoir profond et de la quasi conviction que la grossesse s'est déjà arrêté à un doux bien-être digne d'une femme enceinte pour la première fois et sûre de donner la vie dans huit mois et demi. L'un, clic, l'autre. Pour un rien. Enfin si, je sais que mon parcours pourri m'impose ces peurs irrationnelles et incontrôlables.Je sais aussi qu'hélas, les variations hormonales ont tendance à me faire facilement changer d'état émotionnel. Un cauchemar.

La plupart du temps, ce sont ces fameuses pensées sournoises qui viennent m'asticoter. Je suis soudainement convaincue que mes seins ont dégonflé (ce que chéri dément fermement, il reste le meilleur juge), que j'ai eu moins de tiraillements donc que c'est déjà terminé là-dedans, que mon absence de saignement n'est que l'oeuvre de l'Utrogestan et non pas d'un embryon bien en forme.

A d'autres moments, je laisse parler pour intuition. Pour tout vous dire, j'ai toujours été très intuitive, je vois les choses venir, surtout les mauvaises. Or, là, rien. Concrètement, je sais que j'ai peur, que je suis traumatisée mais je sens que rien d'affreux ne se profile à l'horizon (du moins pas encore;désolée, on ne me refera pas), qu'il se pourrait bien que fin décembre/début janvier, mon coeur explose en découvrant ce petit bout de nous tant désiré. Je n'arrive pas souvent à atteindre ce bien-être plus serein, mais parfois, je connais ce genre de trêve. J'arrive à me dire qu'à chaque fois mon corps rejetait vite et bien les embryons non viables et que, non, l'Utrogestan ne me "forcerait" pas à ne pas saigner si c'est foutu. Je me rends alors compte que mes seins sont plus douloureux qu'avant-hier. Je constate que l'élastique de mon slip me serre étrangement le bas-ventre ce soir, à moins que celui-ci ait un peu durci...Durant quelques instants, j'arrive à croire en moi, en ma capacité à donner la vie, et en cet embryon-miracle qui ne serait pas arrivé jusque là sans être déjà un bon warrior.

Bref, noir 80% de ma journée, blanc les 20% restants. Vivement lundi!

J'en profite encore pour vous remercier de vos mots, soutiens, encouragements. Ils me vont droit au coeur et j'espère que toutes vos chaleureuses ondes atteignent aussi le petit pois miracle pour lui donner la force de rester bien au chaud! Merci.

Schizophrénie ou hormones en délire?

Voir les commentaires

commentaires

Coralina 02/05/2016 15:30

Merci Alix! Je te souhaite que cette grossesse soit enfin la bonne! Tout plein de bonnes ondes pour la PDS.

Alix 02/05/2016 14:58

Je vis exactement la même chose que toi à quelques jours près (2 FC l'année passée) et un test urinaire positif ce week-end (Enfin 6 ou 7, pâles moins pâles, de marques différentes etc..). J'espère que la PDS va confirmer aussi ce début de grossesse. Mais en tous cas, merci pour tes posts, je m'y retrouve parfaitement sachant que j'ai vécu quasiment la même chose et ca fait du bien de te lire! Bonne chance pour la suite :)

Marm0te 30/04/2016 20:36

Je comprends, et je te souhaite de pouvoir quitter cet état pour profiter à fond de ta grossesse... et d'avoir toi aussi une pépite d'amour en décembre. :)
Perso je n'ai jamais vraiment réussi à être soulagée pendant ma grossesse, ça a été mieux à partir de 19sa (semaine où je l'ai vraiment sentie bouger) mais je me réveillais souvent (tous les jours ouais!) pour la faire bouger pendant la nuit pour me rassurer...
Et si tu as besoin d'une pds pour te rassurer, alors fais-la. :)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog