Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-05-31T18:13:12+02:00

Le travail sur soi

Publié par Coralina

Au vu des commentaires constructifs que j'ai reçus, j'ai décidé d'y "répondre" au mieux par ce petit article...

Il est vrai que cette grossesse était plus que désirée. Qu'elle a fini par démarrer après deux ans et demi de souffrances, de pleurs, puis de résignation. Je ne l'espérais plus. Même si mes propos ici dégagent peut-être le contraire, je mesure l'immense chance que j'ai à chaque lever. Mon réveil sonne et toujours la même réflexion apparaît en premier "je suis enceinte, punaise..." Un peu comme un millionnaire qui viendrait de gagner au loto. Le rêve se poursuit, chaque matin. Loin des horreurs d'auparavant, quand je me réveillais après mes FC, me rappelant que non, ce n'était pas un cauchemar. Loin des 26 fois où je me suis réveillée avec la douleur si familière des règles qui démarrent, encore et encore... Chaque matin, je crois rêver. Il ne se passe pas un jour sans que je remercie le sort (je ne suis pas croyante) de m'avoir enfin accordé ma chance. Que j'essaie d'en être digne. Croyez-moi, je fais tout pour.

J'affirme que je me détache au mieux. C'est peut-être maladroit. Disons que, par rapport à l'autre début de grossesse que j'ai eu le temps de "vivre", cette expérience n'a rien à voir. Cet être qui grandit en moi, je fais déjà tout ce que je peux pour le protéger. J'essaie, comme je l'ai dit, d'être digne de cette chance inouïe qui m'a été accordée. On l'aime déjà, malgré la peur continue que le sort s'acharne, à nouveau, encore. Mais je vis chaque jour comme étant unique. J'évite de penser au lendemain. Je raisonne en terme de "J'en suis à 9 SA +2 aujourd'hui, ma foi, c'est déjà un beau chemin et déjà un pourcentage certain de risques en moins". Ou encore "J'en suis à 4 semaines de plus que ma FC la plus tardive. Un mois! Quelle prouesse!" Et, peu à peu, j'y crois un peu plus, à la capacité de petit pois d'enfin renverser la tendance. Vraiment. Mais, en effet, on ne se projette que très peu. Aucun achat hormis le pantalon de grossesse. L'annonce qu'à nos parents. Pas de calculs, pas d'emballement. On n'a pas reparlé des prénoms, je ne m'imagine pas encore maman, je n'ai encore jamais rêvé de ce bébé. Tout le contraire de ma première grossesse. On marche sur des œufs, même si chaque jour les rend plus solides.

Je progresse, si, si. Les semaines m'y aident. La persistance de mes symptômes aussi. La première écho montrant un beau petit pois bien vivant également. Mon gyrophare et l'instinct de chéri (qui lui dit que c'est enfin la bonne) y participent. J'ai arrêté de me tâter les seins quinze fois par jour. J'ai arrêté d'aller aux WC même sans envie pour vérifier que je ne saigne pas. Je ne fais plus de cauchemar de fausse couche. Je ne flippe plus dès qu'un symptôme se calme (j'ai fini par comprendre qu'ils reviennent toujours). Je fais confiance en mon corps qui a toujours très vite rejeté les embryons non viables et semble paisible. Je fais confiance à mon petit pois qui me témoigne de sa petite vie jour après jour.

Alors oui, les 98% de zozos atypiques flottent au loin comme un néon désagréable. Oui, je sais qu'on n'est pas encore à l'abri du pire coup du sort: à savoir une FC bien plus tardive que les précédentes. Oui, j'ai conscience que si ça arrivait, je m'écroulerais, souffrirais comme une damnée et, probablement, lâcherais cet espoir débile de bébé pendant au moins quelques temps, oui, ce serait bien plus que la fin d'une grossesse. Ce serait la fin d'un rêve. Mais, croyez-moi, je fais un boulot monstre sur moi: je ne vis pas dans le déni, ni dans la paranoïa. Jour après jour, petit pois grandit, et moi aussi... On y arrivera.

J-29

Le travail sur soi

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

tiph 31/05/2016 22:28

ces moment de kiff!

GToch 31/05/2016 18:52

<3 <3 <3 Tout le monde y croit ! <3 <3 <3

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog