Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-05-26T18:31:11+02:00

On avance, on avance...

Publié par Coralina

Les jours défilent, de plus en plus vite... 8SA+4. On m'aurait prédit, début avril, que j'en serais là fin mai, je me serais bien marrée! Et pourtant! Déjà une semaine quasiment que j'ai découvert visuellement mon petit pois, un mois et demi pile de grossesse, 33 jours avant la prochaine écho et, surtout, de pouvoir complètement souffler.

Je vous avoue que j'ai écumé la sphère Internet sur les tailles d'embryons à 7 sa +5 environ, je n'ai pas pu m'en empêcher mais, au bout d'un moment, j'ai été forcée de me rendre à l'évidence: petit pois est somme toute plutôt normal. Un embryon de 4-5 mm à ce stade, oui, ça pue, mais de 10.58 mm, par écho abdo qui plus est, rien de plus standard! Je respire un peu et fais confiance à mon petit pois et, aussi, à mon gyrophare éteint.

Mon état évolue un peu... Mes tiraillements sont moins ponctuels mais moins puissants aussi. J'ai remarqué aussi que ça tirait plus haut maintenant, je sens que mon utérus a déjà grandi un peu. Le manque d'appétit a tendance à s'estomper, je mange normalement et n'ai pris, pour le moment, que 800 g. Ce qui augmente surtout ce sont mes seins (mon dieu, à un mois et demi de grossesse, ils ont déjà beaaaaucoup grossi mais ne sont qu'occasionnellement douloureux), mon ventre (idem, encore plus effrayant, même mon pantalon le plus ample il y a encore dix jours me serre) et ma fatigue... Mon dieu, la fatigue... On se dit qu'au bout de quelques semaines, on s'y habitue mais en fait, non. Je traîne ma carcasse, n'ai plus d'endurance, m'endors à des heures de plus en plus précoces (mais idem pour le réveil, hélas). Je suis un ZOM-BIE. Je prends pourtant du fer, des vitamines mais rien à faire. Ca va, ça vient, j'ai des jours presque normaux et des jours où même tenir debout est difficile. Mais, je vous rassure tout de suite, je ne m'en plains pas. Non, non, non! Bien au contraire, la présence de ces symptômes me rassure, je me dis que mon énergie doit aller directement au petit pois et s'il lui en fallait encore plus, ce serait sans hésiter que je m'épuiserais pour qu'il vive.

J'échappe aux nausées, à l'humeur irritable/hypersensible (quoique, je dois avouer que je suis très sensible), à l'odorat et au goût modifiés (bien que je boude certains de mes aliments préférés et ai un intérêt inédit pour d'autres), aux seins douloureux (disons qu'avec un SPM comme le mien, c'est du pipi de chat).

En bonne future maman aux antécédents tout pourris, j'ai voulu me mettre en quête d'un gynéco, en plus de mon suivi à l'hôpital. Histoire d'avoir une visite par mois, d'être occasionnellement rassurée si besoin, d'avoir peut-être plus qu'une écho par trimestre. Hélas, en province, c'est une catastrophe de trouver un gynéco dispo dans moins de deux mois! J'ai appelé plusieurs numéros qu'on m'avait conseillés, rien avant fin juillet. Et j'ai peur d'appeler un numéro dont je ne sais rien, de tomber sur un incompétent qui ne verrait pas un éventuel malheur s'abattre sur mon petit pois miracle. Ca me tracasse, l'idée de me contenter de mes rares visites et échos à l'hôpital mais, au train où ça va, je n'aurais pas le choix...

Voilà en photo mon bidon hebdomadaire... On sent bien que ce n'est pas ma 1ère grossesse, ça prend vite! Espérons que ce soit bon signe!

On avance, on avance...

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog