Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-10-03T13:07:52+02:00

Vous avez dit contractions?

Publié par Coralina

Au début de ma grossesse (ou du moins après les 3 premiers mois), j'ai osé me poser la question qui a du traverser l'esprit de plusieurs nullipares: saurai-je reconnaître une contraction? J'en avais bien connu quelques unes: les FC, la pose du DIU, des règles très douloureuses...Mais je savais que quand ton utérus a la taille d'une pastèque et abrite un petit bout de 800g passés, la sensation ne devait pas être la même.

J'ai ressenti avec certitude mes premières contractions vers les 22 SA, par-là. Une à deux par jour. Le ventre qui devient intégralement dur, une vague (très vague) gêne, l'ensemble durant 15 à 20 secondes. Exclusivement lorsque j'étais allongée sur le dos. J'ai lu que c'était normal, les fameuses contractions de Braxton, l'utérus s'entraîne, RAS. Le premier jour plus dur fut il y a deux semaines. On avait fait beaucoup de route (et de bouchons) et le lendemain, j'ai du en avoir une trentaine dans la journée. Plus gênantes sans parler de douleur non plus. Pour un oui ou un non: je change de position, j'éternue, je regarde une mouche voler... J'ai mis cette journée plus dure sur le compte de la route et me suis promise qu'on ne m'y reprendrait plus. Deux jours plus tard, j'avais mon RDV du 6è mois chez la sage-femme et le col n'avait pas bronché.

S'en sont suivis des jours où je suis restée calme (même si l'alitement complet m'est impossible: j'ai mal au dos, aux jambes et je contracte) et les contractions aussi. J'ai pu constater que dès que je "forçais" un peu plus, ça reprenait de plus belle le lendemain (passer le balai et désherber = niet). Sauf que là, depuis trois jours, je me contrains aux activités assise. Je suis au repos et à l'ennui total. Je n'ai pas pris la voiture. Et hier, ça a repris de plus belle. Un calme relatif jusqu'à 15h et début des festivités. Ca reste dans des limites, je pense, raisonnables, peut-être une bonne quinzaine entre 15h et minuit. Mais j'ai l'impression d'être contrainte et forcée à agir, me positionner, comme mon utérus l'exige: pas assise trop droite ni trop longtemps. Pas allongée sur le dos trop longtemps. Se relever très lentement. Ne pas stresser (facile, dans ces moments-là), ne pas tousser ni éternuer...Et j'en passe. Je ne suis pas allée aux urgences même si j'y ai pensé. La dernière journée infernale comme ça n'avait eu aucun effet. Mais je stresse, culpabilise et ne comprends pas. Je suis arrêtée depuis quasiment un mois, suis très raisonnable, et pourtant... Au train où ça évolue, je me demande si je serai capable d'arriver à terme.

Vous avez dit contractions?

Voir les commentaires

commentaires

Charlotte 04/10/2016 17:21

Si tes contractions ne modifient pas ton col pas de panique j'en avais 50 par jour

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog