Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-12-07T12:58:27+01:00

Fin des cours de préparation! Suis-je prête?

Publié par Coralina

Aujourd'hui, ce sera mon dernier cours de préparation avec ma sage-femme libérale. J'aurai eu 8 séances: 6 classiques et 2 sophrologie. Est-ce pour autant que je me sens prête à survoler sans difficulté ce grand moment? Hum...Plus ça approche, moins je domine la situation.

Je ne regrette pas d'avoir pris ces cours, ils ont eu plusieurs bienfaits:

-me faire sortir; 

-me faire rencontrer d'autres femmes enceintes, dont certaines ont les mêmes soucis/craintes/interrogations que moi;

-avoir des infos utiles, surtout sur l'après;

-découvrir la sophrologie (et par la même occasion que je ne suis pas du tout une pro du lâcher-prise).

Cependant, j'ai tellement lu que, finalement, je n'ai pas appris énormément de choses sur l'accouchement lui-même. Ces cours m'ont surtout renforcée dans mon choix du je-tente-sans-péri, les bienfaits de ce choix sont multiples: on prend naturellement de meilleures postures, la dilatation du col en est généralement raccourcie, on se sent pleinement actrice de la naissance de son bébé, la force de poussée est meilleure donc l'expulsion également plus rapide et efficace (donc moins de forceps, ventouses, césariennes), on peut faire la majeure partie du travail chez soi. Je me répète souvent tout ça, car j'ai par ailleurs conscience que, oui, je vais souffrir ma r*ce, désespérer à un moment donné, que même si c'est plus rapide, ce sera quand même bieeen long!

En ancienne amatrice de théâtre, j'ai l'impression de me préparer pour une représentation dont j'ignore et la date et le contenu. Impro quasi totale, gros enjeu, très gros enjeu. Je crois que la dernière fois que j'ai été aussi angoissée, c'était pour mes oraux du CAPES. A la fois je redoute ce jour, et à la fois je sais au fond de moi que c'est naturel, que les femmes font ça depuis la nuit des temps donc qu'il n'y a aucune raison pour que j'en ressorte traumatisée ou gravement mutilée.

Quelles sont mes plus grandes peurs?

-Que ça tombe à noël, ou par là, les jours où ma belle-famille sera chez nous. Si c'est le cas, bye bye le travail zen à la maison. Même si on les met dehors (ce qui n'est pas dans mes manières), je ne serai pas zen, et je sais que ça a un impact direct sur le travail.

-Que je souffre un martyre, perde pied, qu'on file à la maternité car finalement je veux la péri, et qu'en fait je n'en sois qu'au tout début (ou un faux travail, pourquoi pas). Toutes mes convictions s'effondreraient.

-Que ça bloque, d'une manière ou d'une autre, que ma puce en souffre et que ça finisse en césarienne.

Peut-être que tout se passera comme dans mes rêves: qu'elle sera suffisamment en avance ou bien à terme pour me laisser passer les fêtes sans cette angoisse, que je gèrerai bien à la maison, que je serai déjà bien dilatée en arrivant à la maternité, que je tiendrai jusqu'au bout sans péri et sans aucune anicroche...Peut-être, je suis prête à tout donner pour cela.

Est-ce que ça travaille là-dedans? Oui et non, surtout non à vrai dire. Les contractions sont toujours sous la barre des 10 par jour (je suis loooooin de mon nombre affolant de contractions des 6è et 7è mois), aucune n'est douloureuse au point que parfois je doive toucher mon ventre pour être sure que c'en est bien. Toujours pas de bouchon muqueux, ma puce ne me semble pas plus basse. Seules nouveautés, peut-être pas anodines, je n'en sais rien, des douleurs de règles (le matin et le soir surtout) et un transit perturbé (ballonnée à fond). On verra bien, je n'en suis qu'à 36+3 sa.

Photo: notre valise est prête!

Fin des cours de préparation! Suis-je prête?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Laureen 12/12/2016 12:55

Coucou! Il me reste moins de trois semaines avant la DPA (31/12!!) et je partage les mêmes interrogations... L'impression de me lancer dans une folle aventure, de ne pas toujours bien réaliser les tenants et aboutissants. il y a quelques jours j'ai réalisé (mais vraiment comme un éclair de génie) qu'au bout de tout ce chemin, la grossesse et l'accouchement, et bien.. il y a un bébé!! Dont il faut s'occuper! Même si on est crevée!! Résultat j'ai plus peur de l'après que de l'accouchement en lui même!! Je voudrais aussi essayer sans péridurale, mais j'ai du mal à avoir suffisamment confiance en moi sur ce coup là... Et si à peine dilatée à 2 j'en étais déjà à supplier à genoux pour l'avoir... enfin on ne peut pas savoir! Bises

Charlotte 11/12/2016 20:10

Bon courage pour la fin

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog