Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-01-09T10:43:33+01:00

O joie, voilà les coliques!

Publié par Coralina

Notre fille est un nourrisson particulièrement éveillé et tonique, on nous l'a dit et l'avons remarqué. Tout juste sortie de mon ventre, elle avait ses grands yeux ouverts et regardait partout. Quand on lui parle, elle nous fixe. Elle observe beaucoup et a une grande force physique pour son petit âge. Décidée de tout faire en avance, c'est pour le meilleur et... Le pire! 

Ca a commencé dès la maternité, elle devait avoir 5 jours. Un soir, elle s'est mise à se tordre, hurler et rien ne la consolait. Ca a duré de longues heures, de 21h à 2h du matin. Un cauchemar. Mon instinct de mère m'a vite fait comprendre que ses torsions désignaient les fameuses coliques comme responsables. Puis Ca a disparu pendant quelques jours.

Il y a trois jours, rebelotte. Pendant que je dormais un peu, cheri a vécu l'enfer des pleurs inconsolables de notre puce. Ca a à nouveau duré plusieurs heures.

Hier, ça a été l'apothéose (pas de bol, la nuit avait déjà été très courte). Ca a commencé à 17h, torsions, pleurs, colère. On essaie tout avec cheri quand notre puce souffre: massages, changements de positions, câlins, emaillotage, bain, boulotte de graines de lin... La seule chose qui la calme est...de prendre son biberon! On a assisté, impuissants, à sa douleur jusqu'à 21h. Là, je lui ai donné son biberon, puis l'ai endormie sur le ventre contre moi et me suis dit qu'en fait, c'était la seule position où elle semblait vraiment paisible. Alors moi, ô mère indigne, je l'ai posée sur le ventre dans sa nacelle (où elle ne dormait que par tranches de 10-15 minutes depuis la veille au soir), sous ma surveillance évidemment, pour voir...Elle n'a pas bougé, plongée dans un profond sommeil pendant...3 heures! D'après chéri qui s'en occupe en début de nuit, elle a été très zen le reste de la soirée. Il l'a remise sur le ventre après le biberon suivant, même résultat. On ne l'a remise sur le dos que lorsque nous dormions et son sommeil était bien moins paisible.

Par là nous mesurons la difficulté de la vie de jeunes parents (et encore, quelle est la chance qu'on soit deux H24) et aussi la place à l'instinct et l'expérimentation. J'espère fort que cette souffrance soit provisoire, c'est extrêmement dur de voir son tout-petit souffrir! Je compte bien l'emmener chez l'ostéopathe à ses 3 semaines. En attendant, on s'accroche.

Voir les commentaires

commentaires

Elodie 10/01/2017 17:43

Et si Léna ne dort que sur le ventre, peut-être investir dans un angel care ?

Coralina 10/01/2017 18:52

Mon chéri qui est très doué est en train de fabriquer un détecteur de respiration. :)

Charlotte 10/01/2017 09:31

Ce ne serait pas un RGO plutot ? J'ai écrire un article sur le sujet. Bébé tonique et pleurs inconsolables moi ça me écho à mon expérience avec mon ainé. Les coliques c'est douloureux ça dure pas des heures, j'ai vu la différence avec ma fille qui en a eu un peu.

Elodie 10/01/2017 17:42

Avec un RGO y'aurait probablement des pleurs après quelques gorgées de biberons... Les coliques ça peut durer longtemps ! Surtout au début quand on a pas encore la routine d'apaisement.

Coralina 10/01/2017 11:33

À priori non car elle ne régurgite jamais, ne semble pas ravaler ni rien. En revanche en crise son ventre gargouille et elle émet des gaz. On lit partout que les crises peuvent durer des heures...

Sedyna 09/01/2017 20:43

Oh oui, la position de la grenouille comme dit Élodie ! Et l'écharpe beaucoup aussi parce que contre maman c'est plus mieux. On a donné de la calmosine qui a fonctionné un temps, après de l'eau de chaux qui a fonctionné un temps aussi, les deux couplés. Et puis elle a eu 2 mois et demi et l'estomac était fini et les coliques étaient finies. Par contre, comme Léna, la mienne a commencé les coliques avant même le début de l'allaitement, soit à 3 jours, ma montée de lait s'est faite à 5 jours... du coup, rien ne l'apaisait :/
Courage, ca passe ^^

Sedyna 09/01/2017 20:45

Je me suis souvent posé la question de comment j'aurais fait toute seule sans mon mari... inenvisageable sachant que nos parents sont loin, on ne pouvait compter que l'un sur l'autre. 11 jours de congé papa, c'est une honte si tu veux mon avis.

Elodie 09/01/2017 16:18

Le portage (à débuter avant le début de la crise) a été miraculeux chez nous (et bien pratique d'avoir les mains libre, non parce que cajoler bébé de 17h à 23h... vive les crampes à force). On y retrouve le ventre à ventre salutaire, et la position "grenouille" (jambes remontées) aide également à faire passer ces vilains moments. Et puis c'est bien agréable d'avoir son tout-petit tout contre soi.

GToch 09/01/2017 13:44

Dans la catégorie #jaiunebonneétoilegrossecommeça, les coliques n'ont jamais fait parti de notre quotidien. Bien sûr, il arrive à mes poussins de se tortiller car un petit gaz gène, mais rien à voir avec une crise de colique :(
Par contre le dodo sur le ventre qui fait culpabiliser à mort une jeune Maman **c'était pour Pilou1** ça c'est fait ! ;)
Après une semaine de retour à la maison, la PMI est passé et je lui ai gentiment posé la question "je sais bien qu'on nous conseille très fortement de les faire dormir sur le dos suite à la diminution des MSN, mais mon bébé ne dors QUE sur le ventre, puis-je ?" Et bien ce jour là j'aurais mieux fait de me casser une jambe :p
Du coup pour ménager tout le monde, Pilou1 a dormi pendant 3 mois sur son ventre et son ventre sur ma poitrine de jour comme de nuit. Au moins le peu qu'il dormait il dormait bien et moi aussi !

Bon courage pour l'épisode colique...

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog